Cujo de Stephen King

Publié le par m-books-m.over-blog.com

1044310 3019257

RESUME : "La chaleur tuera cet été ! Ça va être terrible", avait prédit Evvie Chalmers, la doyenne de Castle Rock. Elle ne se trompait pas : l'été 1980 fut effectivement le plus chaud que Castle Rock eût jamais connu. Ce fut aussi un été sanglant. En fait, tout commença le matin du 16 juin, lorsque Cujo, un saint-Bernard aussi impressionnant que débonnaire, se fit mordre par une chauve-souris. Mais au fond, cela avait peut-être commencé dès le mois de mai, lorsque Tad Trenton avait cru voir un monstre, dans le placard de sa chambre... Bien sûr, ses parents l'avaient rassuré, il avait fait un cauchemar, les monstres n'existent pas, voyons ! Ils se trompaient : même dans les petites villes paisibles, les monstres guettent, tapis dans l'ombre...

MA NOTE : 6/10

AVIS : Ce n'est pas la chaleur qui tua cet été là à Castle Rock, mais bien un monstre de cent kilos nommé Cujo. Ce livre est soi-disant l'un des chefs d'oeuvre et oeuvre majeure de Stephen King, mais pour ma part je ne l'ai pas vraiment adoré. Je l'avais commencé l'été dernier, mas j'ai abandonné tant il ne se passer rien au début. Je m'y suis remis la semaine dernière et je me suis ennuyer pendant les 150 premières pages (ce qui fait quand même beaucoup pour un livre qui en contient 380). On a quand même pitié pour ce pauvre chien qui va être atteints de la rage, ce va le faire souffrir. J'ai trouvé que les histoires de couples sont un peu ennuyantes et n'ont rien à faire dans un livre tel que celui-ci. Bref... Suite à ces environs 150 pages, l'histoire commence enfin et la on a le droit à du grand Stephen King comme d'habitude. Les meutres sont terrifiant, et en ce qui concerne Tad et Donna comme, on aimerait pas du tout être à leur place tellement c'est effrayant. Sans la raconter, je trouve la fin surprenante, on ne veut plus arreter de lire durant les 50 dernière pages. Bref, l'histoire est un peu longue à débuté mais ensuite elle est geniale.
Donc ne faites pas comme moi, si vous le commencez, ne vous arreter pas vous ne serez pas (trop) deçu !

INFOS: 380 pages - 6.95€

Morpheus

Publié dans Horreur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article